COVID-19 - Protéger notre agriculture

Covid-19

Depuis le début de l’épidémie, les agriculteurs et les salariés des coopératives, des PME, des industries de l’agroalimentaire et des distributeurs ont répondu présents pour sécuriser le processus de production et d’approvisionnement des denrées alimentaires. Grâce à leur engagement, il n’y a aucun risque de rupture dans la chaîne d’approvisionnement alimentaire.

La protection des salariés : une priorité absolue

C’est parce que la protection des salariés est une priorité, que les gestes barrières ainsi que les mesures de distanciation doivent être respectés. Par ailleurs, un guide pratique du ministère du Travail, établi en concertation avec les acteurs de la filière, a été largement diffusé aux entreprises et aux exploitations pour leur donner des solutions très concrètes et opérationnelles afin de garantir un travail en toute sécurité pour leurs salariés.

Le recrutement facilité

Face à l’épidémie, certains métiers sont plus que jamais essentiels. Parmi eux il y a bien sûr le secteur de l’alimentaire et l’agriculture.

Pour faciliter les recrutements, le ministère du Travail met en place, avec Pôle emploi, une plateforme dédiée aux secteurs qui ont des besoins particuliers en recrutement qui permettra d’accéder en temps réel aux besoins en recrutement dans toute la France.

Cette plateforme regroupe toutes les offres disponibles pour les entreprises concernées et, pour faire face à l’urgence, Pôle emploi propose à chaque employeur de prendre en charge la présélection des candidats.

De plus, La loi d’urgence du 23 mars 2020 permet aux salariés qui subissent une mesure d’activité partielle de conclure un contrat de travail avec une entreprise du secteur.

Le salarié pourra ainsi cumuler son indemnité d’activité partielle avec le salaire de son contrat de travail dans la filière agroalimentaire (sous réserve que son employeur lui donne son accord pour respecter un délai de 7 jours avant la reprise du travail).

Les bénéficiaires du Fonds de solidarité pour les TPE, micro-entrepreneurs et professions libérales, pourront également cumuler le versement de l’aide avec des contrats courts dans les entreprises agricoles et agroalimentaires.

Le paiement des aides de la PAC

La France s’est mobilisée pour assurer la continuité de la gestion et des paiements des aides de la Politique Agricole Commune (PAC). Pour que les premiers paiements des avances puissent avoir lieu selon le calendrier normal, l’ouverture de la télédéclaration de la campagne 2020 a été maintenue au 1er avril.

La date limite de dépôt des demandes a été reportée du 15 mai au 15 juin, sans pénalités. Tous les exploitants qui le peuvent sont néanmoins invités à ne pas différer leur déclaration, pour assurer le meilleur déroulement possible de la campagne.

Comme chaque année, un accompagnement spécifique est prévu pour les déclarants qui le souhaitent via le numéro vert 0800 221 371.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.