Les dispositions concernant le brevet et le baccalauréat cette année

Covid-19

Le ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, Jean-Michel Blanquer, a indiqué que le brevet et le baccalauréat seraient validés, cette année, en contrôle continu.

Après avoir consulté les partenaires sociaux, fédérations de parents d’élèves, délégués nationaux et académiques des lycéens, le ministre a annoncé des aménagements des examens sur la base de trois critères essentiels : sanitaire, pédagogique et logistique.

L’évaluation des élèves de 3ème

Premièrement, tous les élèves auront cours jusqu’au 4 juillet. Ils seront évalués sur la base du livret scolaire de l’année écoulée, c’est-à-dire en fonction de l’assiduité et des notes de chacun, à l’exception de celles obtenues pendant la durée du confinement.

Le retour en classe dépendra quant à lui de l’évolution de la situation sanitaire.

L’évaluation des lycéens

Concernant les élèves de 1ère, qui passent les épreuves du bac de français, la note de l’épreuve sera la moyenne des notes obtenues durant l’année scolaire en français, à l’exception des notes obtenues pendant la durée du confinement. Les épreuves orales sont maintenues.

Pour la deuxième session d’épreuves communes de contrôle continu, en Histoire-géo, LVA et B, la moyenne qui sera retenue pour le baccalauréat sera l’addition de la note obtenue aux E3C1 et de celles qui seront passées en classe de terminale.

L’épreuve portant sur l’enseignement de spécialité qui n'est pas poursuivi en terminale et l’épreuve d’enseignement scientifique sont validées par les notes du livret à l’exception des notes obtenues pendant la durée du confinement.

En terminale, il n'y aura pas d’épreuve écrite en juin. L’ensemble des épreuves sont validées par la note obtenue dans les disciplines concernées durant les trois trimestres de l’année de terminale à l’exception des notes obtenues pendant la durée du confinement. Les mentions obtenues sont maintenues.

Les candidats ayant obtenu entre 8 et 9,9 pourront passer des oraux de rattrapage. Ceux qui n’auront pas obtenu leur baccalauréat en juin pourront se présenter à la session de septembre tout comme les candidats libres.

Pour les élèves de lycées professionnels, les épreuves de BEP, de CAP et de baccalauréat professionnel sont validées sur la base du contrôle en cours de formation déjà̀ passées et du livret scolaire.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.