Permis de conduire : plus de transparence pour mieux comparer les offres

À l’Assemblée Nationale

Le permis de conduire est un enjeu en termes de sécurité routière, mais également de mobilité et d’accès à l’emploi. Son obtention représente un coût élevé (1800 € en moyenne) pour les consommateurs et pèse sur le pouvoir d’achat, notamment pour les jeunes.

C’est pourquoi la loi d'orientation des mobilités impose un contrat-type pour le permis de conduire, qui sera obligatoire dès le 1er juin prochain dans les 12 700 auto-écoles de France. Un document de sept à huit pages qui mentionnera notamment une définition précise des forfaits ou de l'unité de leçon de conduite, afin de rendre les offres plus comparables entre elles et ainsi exacerber la concurrence.

Le formalisme de ce contrat-type empêchera les professionnels d'introduire des frais interdits, comme le transfert d'une auto-école à l'autre. Ce contrat précisera en outre le montant du remboursement du candidat dans le cas où il quitterait l'auto-école avant le nombre total auquel il s’était engagé.

Objectif : Faire baisser le coût du permis de l'ordre en affichant de manière transparente le prix de chaque option à laquelle les candidats ont souscrit dans leur contrat et éviter les arnaques et les coûts cachés qui font parfois s'envoler les coûts pour les candidats.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.