Plan d’action pour replacer le Val-d’Oise sur une trajectoire de confiance : L’État au rendez-vous pour notre département

Sur le terrain

Ce vendredi 7 mai, j'étais aux côtés du Premier ministre Jean Castex venu au commissariat de Sarcelles puis à Gonesse afin de détailler le plan Val-d’Oise annoncé en novembre 2020.

Il y a 17 mois, notre majorité avait abandonné le projet Europa City. Une décision difficile mais nécessaire à la suite de laquelle les parlementaires de La République En Marche avaient unanimement alerté le Gouvernement sur la nécessité d’offrir de nouvelles perspectives à notre département, le plus jeune de France métropolitaine.

Aujourd’hui, nous avons été entendus. L’Etat est au rendez-vous de ses promesses avec un plan structurel transpartisan qui dépasse les contradictions qu’il y aurait pu avoir entre les enjeux écologiques et économiques. Les 17 mesures annoncées, pour l’emploi, les transports, la santé, l’urbanisme, la sécurité et l’éducation constitueront autant de réponses pérennes aux difficultés que connaît notre territoire et plus particulièrement à l’Est du département.

Je tiens à saluer particulièrement l’engagement pris de reconstruire le commissariat de Sarcelles, que j’avais appelé de mes vœux ces derniers mois. Nous devons à nos policiers des conditions de travail dignes, à la hauteur de leurs missions périlleuses et au service de nos concitoyens dans ces quartiers populaires.

Cette annonce, à laquelle s’ajoute la mobilisation de 10 millions d’euros supplémentaires alloués à la sécurisation des commissariats sur le plan national, témoigne du fait que la sécurité et le soutien aux forces de l’ordre sont des priorités de notre majorité.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion