Un déconfinement en trois étapes

Les nombreux efforts et sacrifices consentis par chacun n’ont pas été vains. Ils ont permis de sauver des vies et de ralentir le virus. Ils nous permettent désormais d’envisager un déconfinement progressif autour de trois dates : le 28 novembre, le 15 décembre et le 20 janvier.

À partir du 28 novembre

  • Ce qui ne va pas changer :

Le confinement et le système de l’attestation resteront en vigueur. Il faudra donc continuer à rester chez soi, à télétravailler, quand cela est possible, à renoncer aux réunions privées et aux rassemblements familiaux, à tous les déplacements non nécessaires.

  • Ce qui va changer :

Tous les commerces pourront rouvrir et les services à domicile reprendre dans le cadre d’un protocole sanitaire strict jusqu’à 21 heures au plus tard.

Les déplacements pour motifs de promenade ou activité physique en extérieur seront désormais autorisés dans un rayon de 20 kilomètres et pour 3 heures.

Les activités extrascolaires en plein air seront à nouveau autorisées.

Pour les cultes, les offices seront à nouveau permis dans la stricte limite de 30 personnes.

2ème étape, le 15 décembre, si nous sommes bien parvenus à l’objectif des 5 000 contaminations par jour

Le confinement sera levé. Les déplacements seront donc à nouveau autorisés partout sur le territoire.

Les activités extrascolaires en salle, pour l’accueil des enfants durant les fêtes, seront à nouveau autorisées avec des règles strictes.

Les salles de cinéma, théâtres, musées pourront également reprendre leur activité, toujours dans le cadre d’un protocole sanitaire strict. Un système d’horodatage permettra d’organiser les représentations en fin de journée.

Des contraintes fortes demeureront toutefois durant cette période : les grands rassemblements seront interdits ainsi que tous les événements festifs dans les salles à louer ; tous les lieux, qui comme les parcs d’attraction, les parcs d’expositions, sont susceptibles de rassembler un grand nombre de personnes venant de régions différentes resteront fermés. De même, les bars, les restaurants, les discothèques, ne pourront rouvrir leurs portes malheureusement, durant cette période.

Partout sur le territoire, un couvre-feu sera instauré de 21 heures à 7 heures du matin. Toutefois, la circulation sera libre les soirs des 24 et 31 décembre, pour partager ces moments en famille, mais les rassemblements sur voie publique ne seront pas tolérés.

Une dernière étape, le 20 janvier

À cette date, si le nombre de contamination demeure en dessous des 5 000 cas par jour, les salles de sport et les restaurants pourront rouvrir.

Les lycées, puis les universités, 15 jours plus tard, pourront reprendre les cours en présentiel.

Durant toute cette période, un point sera fait sur la situation sanitaire tous les 15 jours. Des mesures supplémentaires d’ouverture pourront être annoncées. En revanche, des retours en arrière pourront être décidés pour prévenir tout emballement de la propagation du virus.

Tels sont nos rendez-vous collectifs, clairement exposés, pour permettre à tous d’anticiper et d’avancer progressivement vers un retour à la normale. La seconde vague est passée mais nous ne devons pas relâcher nos efforts : tenons ensemble et nous vaincrons ensemble.


Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.