Avec la ministre Nadia Hai, à Sarcelles


Lundi 3 mai j’étais à Sarcelles, aux côtés de mon collègue député François Pupponi, pour accueillir la ministre déléguée chargée de la Ville Nadia Hai.

Au programme : table-ronde sur les défis d’entreprendre dans les quartiers, avec des femmes cheffes d’entreprises.

L’occasion d’entendre les témoignages inspirants et de mettre en valeur le talent qui se conjugue au féminin dans nos quartiers ⬇

Laurence, fondatrice de la société de production De l’autre côté du Périph : « La production c’est un métier de résilience. Venir de Bobigny, être une jeune femme, ce sont des circonstances qui m’ont donné une force tranquille. Je dois ma réussite à mon ambition »

Mejda, fondatrice de Green Village, solution logistique rationalisant la supply chain du secteur fruits et légumes : « Le financement pour l’innovation sociale est encore trop embryonnaire en France. Se faire un réseau est tout aussi important que le financement »

Karima, dirigeante de l’entreprise de glaces artisanales Maison Alpérel : « Je veux que mon entreprise reste à Trappes. J’embauche des jeunes qui n’ont pas de diplôme, et qui viennent apprendre un métier.
On m’a donné ma chance. Je veux donner une chance à d’autres »

Sally, fondatrice de la société de stores et volets Art and Blind: « J’ai créé mon entreprise il y a 20 ans. Le prix Talents des Cités m’a donné de la visibilité.
Je suis fière d’avoir montré que c’est faisable d’entreprendre dans les quartiers auprès des jeunes que j’accompagne »

Nacéra Bouaza, fondatrice de Vivre et Habiter, entreprise à vocation sociale qui fait le lien entre demandeurs de logement et bailleurs sociaux. : « Notre méthode c’est l’humain et la proximité. Nous ne faisons pas que du relogement : nous accompagnons sur la durée ces familles. »


Réalisation & référencement Simplébo

Connexion