Dominique Da Silva
Député du Val d'Oise

Campus des branches professionnelles, à Avignon


Vendredi 2 juillet, j’étais à Avignon pour échanger avec des partenaires sociaux, négociateurs de branches, responsables de groupes paritaires de protection sociale et des mutuelles, décideurs publics et privés et universitaires sur la protection sociale de demain.

La pandémie nous rappelle avec force l’intérêt qu’ont les acteurs de la protection sociale à prioriser avec les branches les démarches de qualité de vie au travail (QVT) et de responsabilité sociétale des entreprises (RSE).

Face à ces enjeux majeurs, je crois aux bienfaits gagnant-gagnant de la RSE et au nécessaire accompagnement des branches pour les TPE-PME. Une démarche vertueuse pour accroître la performance des entreprises et faciliter le recrutement des talents à travers un impact positif sur la société.

C’est ce que j’ai eu l’occasion de réaffirmer à l’occasion de mon intervention lors de la table-ronde intitulée « Qualité de Vie au Travail et RSE : les branches, actrices d’une protection sociale augmentée ».

Je remercie pour la parfaite organisation de cet événement la Fondation d'entreprise OCIRP, le CTIP, AG2R LA MONDIALE, AGRICA, APGIS, Groupe APICIL, Klesia, Malakoff Humanis.

Une première réussie qui en appelle beaucoup d’autres.


Articles similaires

Derniers articles

Intervention aux 4èmes Rencontres pour la Réussite Professionnelle des Jeunes

Ma question au gouverneur de la Banque de France

Fête de l'Europe à Montmorency

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion