Cartes d’identité, passeports : le ministère de l’intérieur engage un plan d’urgence

07 Mai 2022 Dominique Da Silva

Face à une sollicitation sans précédent des communes chargées d’enregistrer les demandes et à la dégradation des délais de prise de rendez-vous pour nos concitoyens, le ministère de l’intérieur a engagé un plan d’urgence pour permettre un retour rapide à la normale.

L’allongement des délais de rendez-vous en mairie pour la délivrance des titres d’identité constatée depuis l’automne 2021 s’est récemment accentué (+ 17 % au premier trimestre 2022 par rapport au trimestre précédent). Une évolution qui s’explique par le rattrapage des demandes non effectuées en 2020 et 2021 du fait de la crise sanitaire, par l’approche de la période estivale et de la période des examens et l’attrait suscité par la nouvelle carte d’identité électronique.

Avec pour conséquence des délais plus longs : 65 jours en moyenne à la fin du mois d’avril 2022 contre 27 jours en janvier 2022 et 11, 5 jours en avril 2021. Dans certains départements, les délais d’attente peuvent dépasser 100 jours.

Pour pallier l’engorgement, le Gouvernement met en place un plan d’urgence pour le traitement rapide des titres d’identité :

  • 400 dispositifs de recueil de demandes de titres vont être déployés dans les mairies dans un délai d’un mois.
  • Ils permettront le traitement de près de 50 000 demandes supplémentaires par semaine.
  • Une partie de ces dispositifs sera installée dans les points France Services des 183 communes sous tension.

En parallèle, 160 nouveaux agents (+ 30% des effectifs) ont été embauchés depuis le début de l'année 2022 pour renforcer les personnels.

Les plages horaires seront de plus étendues avec une augmentation des créneaux de rendez-vous pour accueillir le plus possible de personnes.

10 millions d’euros de L’État accompagneront financièrement les communes qui se mobiliseront

Pour lisser au mieux le traitement des demandes, la pré-demande en ligne est fortement recommandée. Vous pouvez y accéder en cliquant ici.

Enfin, il est précisé que les cartes nationales d'identité et les passeports expirés depuis moins de 5 ans seront valides pour passer les examens prévus aux mois de mai et juin et pour l'inscription au permis de conduire dans les auto-écoles.


Derniers articles

Crise énergétique : Elisabeth Borne annonce de nouvelles aides pour les entreprises, les collectivités et les établissements publics

Retour sur la situation des stations-service

Hausse des prix de l’énergie : l’État apporte son soutien aux entreprises en difficulté

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion