15 milliards pour la sécurité et la protection des Français : les ambitions de la loi d’orientation et de programmation du ministère de l’Intérieur

12 Jan 2022 Dominique Da Silva

À l’occasion de son déplacement à Nice le 10 janvier dernier, Le Président de la République a annoncé que la future grande loi de programmation du ministère de l’Intérieur sera présentée en Conseil des ministres au mois de mars prochain. Elle prévoira une hausse de 15 milliards d’euros sur cinq ans du budget de la sécurité.  

Depuis 5 ans, nous avons fait de la sécurité de chacun une priorité, car elle est la première des libertés. Elle est au cœur de notre action pour mener une lutte résolue contre la délinquance, la criminalité et le terrorisme, en témoignent les 10 000 postes de forces de l'ordre créés sur l’ensemble du quinquennat.

Et les résultats sont là :

  • cambriolages de logements : -15%
  • vols de véhicules : -22%
  • vols avec armes : -29%
  • vols violents sans arme : -27%

Parce que nous devons poursuivre cette stratégie, voici les annonces faites par le Président de la République Emmanuel Macron ↓

Doublement de la présence sur la voie publique en 2030 grâce à :

  • La négociation sur les cycles horaires dans la police nationale qui permettra d’obtenir l’équivalent de 1250 policiers de plus sur le terrain dès février
  • La création de 200 brigades de gendarmerie en milieu rural, la revalorisation d’unités généralistes de police secours et la mise en place de forces d'actions républicaines dans les quartiers sur temps courts

Faciliter la prise en charge des victimes et lutter contre les violences intrafamiliales :

  • En facilitant le suivi des plaintes avec l’application MaSécurité, simplifiant le dispositif des pré-plaintes, et en mettant en place la plainte en ligne dès 2023
  • En créant un fichier de prévention, doublant les enquêteurs dédiés dans les unités spécialisées, en facilitant le signalement par les associations, en triplant à 300 euros l'amende pour harcèlement de rue et en doublant la présence policière dans les transports

Réinvestissement dans la justice et le cyber :

  • En améliorant les conditions de travail, de formation, de rémunération dans la Justice, en numérisant davantage et en améliorant l’effectivité des peines
  • En créant une école de formation du cyber, en déployant 1 500 cyberpatrouilleurs supplémentaires et en pendant l’équivalent d'un numéro 17 pour le cyber

Derniers articles

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion