Discours de politique générale de Jean Castex

Le Premier ministre a détaillé devant l’Assemblée nationale, ce mercredi 15 juillet, le nouveau chemin du Gouvernement pour les prochains mois. Une feuille de route pour laquelle j'ai voté la confiance au gouvernement Jean Castex. Retrouvez ici les principales annonces à retenir ⬇️

Débutant son discours sur sa volonté de "réconcilier toutes les France", le Premier ministre a ensuite dressé les principaux axes de travail de son Gouvernement : "Nous devons recréer les conditions d’une croissance économique plus robuste, innovante, écologique et solidaire. C’est la finalité du plan de relance que nous lancerons dès le début du mois de septembre.”

Priorité absolue à l'emploi

On estime à 700 000 le nombre de jeunes qui en septembre arrivent sur le marché du travail. Pour que ceux-ci ne soient pas la "génération sacrifiée" de cette crise, un plan jeunesse sera mis en place autour de trois axes : 

  • Favoriser l’embauche. L’Etat y aidera avec un dispositif exceptionnel de réduction du coût du travail, à hauteur de 4000 € par an, pour les jeunes de moins de 25 ans, jusqu’à 1,6 SMIC, dans toutes les entreprises et pour une durée d’au moins un an.
  • Lutter contre le décrochage durable des jeunes qui sont les plus éloignés de l’emploi. 300 000 parcours et contrats d’insertion permettront d’aller toucher les jeunes les plus en difficulté; et 100 000 places de plus en service civique.
  • Soutenir les étudiants notamment les plus modestes, qui se retrouvent en difficulté avec moins d’accès aux petits boulots. Dès la rentrée, les repas dans les restaurants universitaires seront à 1 € pour les étudiants boursiers.

Pour continuer de préserver au maximum l’emploi au travers des dispositifs d’activité partielle, 30 milliards d’euros seront mobilisés cette année, et encore 8 milliards l’année prochaine pour soutenir l’emploi et les salaires dans les entreprises confrontées à une baisse durable de leur carnet de commande.

1,5 milliards supplémentaires seront investis dans la formation. Les personnes qui s’orienteront vers les formations dans des secteurs en tension verront leur compte personnel de formation abondé.

L'objectif sera de 200 000 places supplémentaires de formation en 2021, notamment au bénéfice des jeunes et des demandeurs d’emploi.

Développement durable et aménagement du territoire

Concernant la transition écologique, Jean Castex confirme le nouveau chemin à bâtir : “L'écologie n'est pas l'apanage d'une génération, c'est notre affaire à tous. Elle doit être créatrice de richesse. Je crois en la croissance écologique, pas à la décroissance verte.”

En ce sens, le Premier ministre a annoncé que le plan de relance proposera de mobiliser plus de 20 milliards d'euros pour la rénovation thermique des bâtiments, pour réduire les émissions des transports et de nos industries, pour produire une alimentation plus locale et durable, pour soutenir les technologies vertes de demain comme les batteries, pour mieux recycler et moins gaspiller.

De nouvelles mesures ont notamment été annoncées :

  • Un moratoire pour l'installation de nouveaux projets de centres commerciaux dans les zones périphériques.
  • La régulation de la publicité pour réduire les incitations à la surconsommation des produits polluants.
  • Le lancement de “contrats de développement écologique” dans tous les territoires
  • Un Plan vélo ambitieux et contractualisé avec les collectivités territoriales.

Préserver notre système de santé et de protection sociale

Le Premier ministre a annoncé 6 milliards d'euros d'investissement dans le système de santé dans le cadre du plan de relance, ainsi que 13 milliards d'euros de reprise de la dette hospitalière avec un objectif : donner davantage de souplesse aux établissements, intégrer la qualité des soins dans les règles de financement des hôpitaux et des médecins de ville, mettre l'accent sur la prévention, développer la télémédecine et impliquer davantage les élus des territoires à la gestion du système de santé.

Sur les retraites, la crise a montré qu’il fallait poursuivre l’objectif d’un système plus juste et plus équitable, notamment pour les femmes et les travailleurs modestes, à travers un régime universel.

Cela annonce la disparition à terme des régimes spéciaux tout en prenant en compte la situation des bénéficiaires actuels de ces régimes. La concertation avec les partenaires sociaux reprendra afin d’améliorer le contenu et la lisibilité de cette réforme.

Prise en charge de la dépendance

Autre objectif du gouvernement à réaliser avant la fin du quinquennat : la prise en charge de la dépendance (5ème branche de la Sécurité sociale), qui constitue une avancée sociale historique.

Les travaux engagés doivent se poursuivre selon des modalités qui seront arrêtées avec les partenaires sociaux.

Notre pacte républicain est le plus solide rempart contre la crise

Enfin, le Premier ministre s’est engagé contre toute forme de discrimination et de violence et a en outre annoncé un projet de loi contre les séparatismes qui sera présenté en conseil des ministres à la rentrée.

Plus largement, et Jean Castex l'a réaffirmé : Au cœur du pacte républicain il y a l’autorité judiciaire et l'indépendance de la justice. Des efforts budgétaires importants ont été engagés avec la réforme de la justice. Ces efforts seront accélérés dans le budget 2021 que nous examinerons, à l'Assemblée nationale, en octobre prochain. 


Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.