Égalité des chances et lutte contre les discriminations : on avance !

Emmanuel Macron a annoncé des mesures pour réparer l’ascenseur social, en renforçant l’égalité des chances par l’ouverture et l’égalité d’accès aux écoles de service public. Une plateforme anti-discriminations, pour faciliter la saisine des autorités, a également été lancée.

Un premier constat s’impose : Les lauréats des concours externes de la haute fonction publique sont moins divers socialement depuis 15 ans. Par exemple la proportion d’élèves de l’Ecole nationale d’administration (ENA) en 2019 ayant un père ouvrier est de 1 %. En comparaison, la proportion d’élèves ayant un père exerçant une profession intellectuelle supérieure est en moyenne de 73 %. À l’Institut national des études territoriales (INET), la proportion d’élèves ayant un père exerçant une profession intellectuelle supérieure est en moyenne de 67%.

Pour réparer l’ascenseur social, la Fonction publique notamment, et en particulier la Haute, doit s'ouvrir et être plus accessible. C'est le sens des mesures annoncées par le Président de la République.

Intégrer davantage de jeunes vers les voies de la réussite de notre fonction publique

En mettant des moyens, nous voulons donner à tous les jeunes de France, quel que soit leur lieu d’étude, la possibilité de préparer les concours. Ainsi, sera créé un réseau de classes « prépa talents ». Il y en aura au moins deux par région, qui se substitueront au système peu connu de « prépa intégrée » des écoles de service public.

Il y aura, à la rentrée 2021, 1 000 places qui s’ajoutent aux 700 déjà existantes. Nous allons donc financer 1700 places au total. Les étudiants concernés devront être boursiers de l’enseignement supérieur. Ils seront sélectionnés sur leur mérite. Ceux qui viennent de quartiers politique de la ville (QPV), de zone rurale ou d’outre-mer seront favorisés.

Actuellement de 2000 euros, la bourse dédiée aux étudiants de ce dispositif sera portée à 4000 euros par an. Le tutorat destiné à soutenir ces élèves sera également renforcé.   

À noter, et c’est important, qu’il s’agira de parcours diplômant afin de lever les préventions des familles pour lesquelles la préparation à un concours très sélectif reste une aventure trop risquée.

Par ailleurs, des concours spécifiques, les « concours talents » sont créés pour l’accès à cinq écoles d’administration :

  • L’ENA (l’Ecole Nationale d’Administration)
  • L’Institut national des études territoriales (l’INET, formant les administrateurs territoriaux)
  • L’Ecole des hautes études de santé publique (l’EHESP, avec le concours de directeur d’hôpital et celui de directeur d’établissement sanitaire, social et médicosocial)
  • L’Ecole nationale supérieure de la police (l’ENSP, concours de commissaire de police)
  • L’Ecole nationale de l’administration pénitentiaire (ENAP).

Pour chacune de ces écoles, 10 à 15% de places supplémentaires seront créées, par rapport au nombre de places actuellement ouvertes dans le cadre des concours externes. Cette nouvelle voie sera réservée aux élèves des « prépas talents », qui pourront également se présenter aux concours traditionnels pour maximiser leurs chances.

Un guichet unique pour le signalement de tout type de discriminations

Engagement fort pris par le Président de la République, la plateforme de signalement et d’accompagnement des victimes ou témoins de discriminations est aujourd’hui lancée.

Ce nouveau service, confié au Défenseur des droits, autorité administrative indépendante, est doté :

  • D’un numéro de téléphone : le 39 28 (de 9h à 18h, prix d’un appel local), joignable par tchat (de 9h à 18h) et accessible aux personnes sourdes et malentendantes
  • D’une plateforme web et d’une web app via antidiscriminations.fr

Grace à ce service, toute personne victime ou témoin d’une discrimination, quels qu’en soient le motif (handicap, origine, sexe, âge, etc.) et le domaine (emploi, logement, accès à la santé, éducation, etc.), peut désormais contacter directement et en toute confidentialité les équipes juridiques du Défenseur des droits. Elle pourra aussi être conseillée ou orientée vers l’association la plus proche, pour une prise en charge rapide, gratuite et efficace des signalements de discrimination.


Réalisation & référencement Simplébo

Connexion