Ségur de la santé : une juste reconnaissance de la Nation aux soignants

Fruits d’un dialogue social exigeant et constructif, des accords historiques ont été signés avec les organisations syndicales majoritaires pour revaloriser les salaires des médecins hospitaliers, des personnels médicaux et non médicaux et offrir de meilleures conditions aux internes et étudiants en médecine.

Personnels paramédicaux et non médicaux

Les personnels paramédicaux (infirmiers, aides-soignants, masseurs-kinésithérapeutes…) et non médicaux (techniciens, brancardiers, agents administratifs…) ont obtenu une enveloppe de 7,5 milliards d’euros par an pour améliorer leurs rémunérations.

Une somme qui servira en majorité à financer une hausse de salaire pour l’ensemble des personnels des hôpitaux et des Ehpad publics, de 183 euros net mensuels.

  • Une première revalorisation mensuelle de 90 euros nets à partir de septembre 2020, qui sera versée en janvier 2021 avec effet rétroactif
  • Une seconde revalorisation de 90 euros nets au 1er mars 2021.

L’accord conclu prévoit également une refonte des grilles salariales de la fonction publique, qui portera la revalorisation à plus de 200 euros nets mensuels. En effet, la refonte des grilles entraînera une revalorisation de 35 euros net en moyenne.

Aussi, des recrutements sont prévus, via la création de 15 000 postes :

  • 7 500 créations de postes afin de pourvoir des équipes de remplacement.
  • 7 500 recrutements sur des postes budgétés mais non pourvus par des titulaires.

Médecins hospitaliers

L’accord signé avec les médecins hospitaliers porte quant à lui sur une enveloppe de 450 millions d’euros qui serviront essentiellement à doubler l’indemnité de « service public exclusif », versée aux praticiens qui s’engagent à ne travailler que dans les hôpitaux publics, sans dépassement d’honoraires.

Cette indemnité, qui est aujourd’hui de 490 euros bruts par mois pour un temps plein, portée 700 euros après 15 ans d’ancienneté passera à 1 010 euros pour tous les praticiens éligibles, avec une première étape en septembre et une seconde en mars 2021. Une réévaluation des grilles de salaires est également prévue à compter du 1er janvier 2021.

Internes et étudiants en médecine

Les internes, futurs médecins employés à l’hôpital dans le cadre de stages de fin de cursus, vont bénéficier d’une enveloppe de 124 millions d’euros ainsi que de mesures visant à assurer un meilleur respect du temps de travail.

Cette enveloppe permettra notamment d'améliorer les indemnités versées aux jeunes praticiens, portées au niveau du SMIC horaire. Mesure qui répond à une revendication de longue date des futurs médecins.

Une enveloppe de 55 millions d’euros a par ailleurs été débloquée pour les étudiants en médecine, tandis que les étudiants de filières paramédicales bénéficieront d’un coup de pouce à 20 millions d’euros.


Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.