Hausse des tarifs du gaz et de l’électricité : le Premier ministre annonce un bouclier tarifaire


Depuis quelques mois, la France, comme tous les autres pays européens, subit une envolée exceptionnelle du prix du gaz due à la reprise très forte de l’économie mondiale en sortie de crise, mais aussi à une baisse de la production de certains grands pays comme la Russie et la Norvège dont nous sommes dépendants. La France importe 99 % du gaz consommé et nous ne maitrisons pas les prix mondiaux auxquels nous importons notre gaz.

Le Premier ministre, Jean Castex, a annoncé plusieurs mesures pour éviter que cela ne pèse sur les ménages. Retrouvez-les ici ⬇️ 

Gel des tarifs réglementés du gaz

Concrètement, et ce jusqu’en avril 2022, le tarif réglementé de gaz, toutes taxes comprises, ne dépassera pas le niveau d’octobre 2021.

Cela permettra de protéger les cinq millions d’abonnés au gaz qui sinon, verraient leur facture augmenter de 30 % — 20 % en novembre et 10 % en décembre — d’ici la fin de l’année, selon les estimations de la Commission de régulation de l’énergie (CRE).

Une mesure de gel temporaire donc, car les experts convergent pour dire que cette situation de prix très élevés est exceptionnelle et que les prix vont baisser à partir du printemps prochain.

Limitation de la hausse du tarif réglementé de l’électricité à 4 % début 2022

Partout en Europe, et a fortiori en France, l’augmentation du prix du gaz a des conséquences sur le prix de l’électricité. En effet, une partie de l’électricité produite et importée est produite à partir de centrales à gaz.

Pour éviter une trop importante facture de l’électricité, qui devait aussi connaître une nouvelle augmentation aux alentours de 12% en début d'année prochaine selon les prévisions, le Gouvernement fera en sorte que la hausse de son tarif ne dépasse pas 4% du tarif.

Un « chèque énergie » supplémentaire

Un chèque énergie supplémentaire de 100 euros sera versé au mois de décembre aux 6 millions de ménages aux revenus les plus modestes, c’est-à-dire aux les personnes déjà bénéficiaires du « chèque énergie » :

  • Il s’ajoute au chèque versé au printemps 2021 et à celui du printemps 2022 (d’un montant moyen de 150 euros)
  • Simplifié, ce chèque est reçu automatiquement, par tous les ménages éligibles (chauffage au gaz, à l’électricité, au fioul ou au bois).

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion