Dominique Da Silva
Député du Val d'Oise

Retraites: un débat confisqué par la NUPES !


Madame, Monsieur,

 

Durant 2 semaines, l’Assemblée nationale a débattu du projet de loi visant à préserver notre système de retraite. 

Durant 2 semaines, le débat a été empêché, embolisé, interrompu à de multiples reprises. Conséquences d’une obstruction revendiquée et assumée de la part des députés NUPES, LFI en tête. Vos députés Renaissance n'ont rien cédé : nous avons été mobilisés, déterminés, dignes de notre Assemblée.

Malgré 73 heures de débat, soit plus que les deux précédentes réformes des retraites Woerth (2010 – 65 heures) et Touraine (2014 – 45 heures), nous n’avons pas pu aller au bout du texte.

Les explications sont claires :


➡️ Plus de 22 000 amendements déposés, dont plus de 13 000 par les seuls députés LFI
➡️ Plus de 300 rappels au règlement pour interrompre nos débats, dont 164 rien que pour la NUPES,
➡️ Des insultes et des intimidations à l’égard de membres du Gouvernement et des députés de la majorité.

Ce comportement irresponsable traduit le mépris des députés LFI pour leurs propres alliés de la NUPES, leur mépris pour le débat parlementaire et nos institutions, leur mépris pour les syndicats et surtout pour les Français !

Plus impardonnable encore, ces outrances ont permis aux 88 députés du Rassemblement national de se planquer dans l’hémicycle.

Ces derniers, incapables de proposer quoi que ce soit, ou même de s'opposer, n'ont fait que se taire et sont réapparus uniquement pour défendre des motions refusant le débat ou censurant le Gouvernement.

Le plus dommageable, c'est surtout ce dont nous n'avons pas pu parler. 


Des avancées sociales majeures que vos députés Renaissance portent et qui seront bien à la fin dans le projet de réforme !

Voici des exemples de progrès qui n’ont pu être ni débattus, ni votés :


➡️ La création d'un fonds de prévention d'un milliard d'euros pour lutter contre la pénibilité;
➡️ Revaloriser la retraite minimale de ceux qui ont travaillé toute leur vie à 85% du SMIC; 
➡️ Intégrer les sapeurs-pompiers dans les forces actives ouvrant droit à un départ anticipé ;
➡️ Etendre aux instituteurs la possibilité de partir à la date anniversaire de leurs retraites ;
➡️ Créer pour les professions un suivi médical systématique dès 45 ans pour mesurer la pénibilité ;
➡️ Etendre aux professions libérales (infirmières notamment) la majoration de 10% de pension de retraites en cas de 3ème enfant ;
➡️ Ouvrir à tous le rachat de trimestres d’apprentissage et de stages avant 2014.

 

Je sais que ce projet continue à susciter des doutes et des inquiétudes : si nous réformons aujourd'hui nos retraites, c'est parce qu'il s'agit d'une nécessité absolue. 


Ceux qui disent le contraire mentent aux Français : avec eux, ce serait demain une baisse des pensions de retraite ou une hausse des impôts ou une baisse des salaires (ou les 3...).

 

Je reste donc à votre entière disposition pour tout échange sur cette réforme.
 


Articles similaires

Derniers articles

Déplacement à Nogent-sur-Marne pour évoquer la simplification

Hommage national aux morts de la gendarmerie à Pontoise

Adoption du projet de loi visant à renforcer la lutte contre les dérives sectaires

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion